Journée de la gentillesse...

Publié le par Moi, Chômeuse de la République

Journée de la gentillesse...

Cela ne vous aura pas échappé, c'est aujourd'hui la journée de la gentillesse! Youpi! S'il faut vraiment se forcer à être gentil, la logique voudrait donc qu'on ne parle ni de politique, ni d'économie, ni de faits divers et que, pour ma part, je reprenne l'écriture de mon blog demain. Je ne m'étalerai donc pas sur:

- les conclusions de la conférence européenne pour l'emploi des jeunes qui s'est tenue hier à Paris.

Avec un François Hollande qui assure que "l'inversion de la courbe du chômage est acquise pour les jeunes" (...) qu'il "garde le cap" de ses belles promesses (...) et un collectif persuadé que débloquer 6 milliards d'euros suffira à sauver le chômage des jeunes en Europe. Même si l'Allemagne n'est pas forcément l'exemple à suivre, merci à Angela Merkel d'avoir précisé que «la politique ne crée pas l'emploi, c'est l'entreprise! (...) et que "sans croissance, il n'y aura pas de nouveaux emplois». Transition toute trouvée ci-dessous avec...

- le mouvement "sacrifiés mais pas résignés" des commerçants et artisans.

Concurrence déloyale, pression fiscale, réduction des marges, freins à l'embauche, augmentation de la TVA au 1er janvier 2014... Nombreux sont les commerçants et artisans qui marquent aujourd'hui leur contestation par une affiche placardée sur leur vitrine ou leur camion. "Sacrifiés, mais pas résignés" à l'égard des mesures politiques qui menacent la pérennité de leur activité, et à terme, la bonne santé de la société.

- la grogne des parents d'élèves contre la réforme des rythmes scolaires.

Ou comment foutre un bordel pas possible là où c'était déjà le chaos. Ce n'est pas comme si l'éducation était une priorité nationale après tout. Bref. On a dit qu'il fallait être gentil aujourd'hui.

Sur ce, bonne journée de la gentillesse à tous!

Publié dans Pas contents!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article