11,5% des Français prêts à travailler gratuitement

Publié le par Moi, Chômeuse de la République

11,5% des Français prêts à travailler gratuitement

C'est l'un des résultats du sondage GFK's Globo Bus pour Monster réalisé auprès de 8000 personnes en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Inde et au Canada. Étant donné que ce sondage a été commandé par le site de recrutement Monster.fr, je profite de cet article pour demander à ce dernier (sait-on jamais) de ne plus m'envoyer quotidiennement des offres de "Chef de chantier" ou de "Concepteur-vendeur" chez Cuisinella car bien que je sois pleine de bonne volonté, je n'ai vraiment pas les capacités requises. Merci.

Je l'aime un peu, beaucoup...

48,4% des Français considèrent leur travail satisfaisant mais «sans plus». Une proportion qui passe à 51,6% chez les 18-24 ans et 60% chez les 50-64 ans. Au delà des missions qui lui sont confiées, le salarié aime surtout être salarié. Surtout s'il est en CDI. On apprécie généralement davantage la sécurité qu'offre un emploi que son exécution en elle-même. Parce que "par les temps qui courent c'est mieux que rien". Bref. Le sondage nous apprend également qu'il y a tout de même des heureux : 42,7% des Français aiment leur job. C'est plus que les Allemands sur-qui-on-a-tendance-à-vouloir-prendre-exemple-tout-le-temps (34,5% de salariés heureux), mais moins que les Britanniques (46%), les Indiens (54,5%), les Néerlandais (57,6%) et enfin les Canadiens (63,7%), qui seraient semble t-il les plus heureux au travail.

Passionnément, à la folie...

Il y a souvent dans la vie des choses qui nous font dire "plus rien ne m'étonne dans ce monde de fous". Celle-ci en est une: 11,5% des salariés français interrogés dans cette enquête assurent qu'ils aiment tellement leur emploi qu'ils seraient prêts à travailler gratuitement! Ils sont même 13,1% dans la catégorie des 35-49 ans, qui seraient les plus heureux de leur situation professionnelle. Et bien voilà où trouver de l'argent pour renflouer les caisses de l'État! Paf! Saisie sur salaire des joyeux débiles travailleurs! Re-bref. Il y a sans surprise une corrélation entre le niveau de salaire et la satisfaction au travail: 45% des salariés situés dans les tranches de revenus la plus élevée adorent ou apprécient leur travail contre seulement 22% des salariés les moins bien lotis. L'argent ne fait pas le bonheur vous dîtes?

Pas du tout.

8,8% des salariés français déclarent ne pas aimer, voire détester leur emploi. Un chiffre qui atteint 14,5% chez les 18-24 ans, généralement enclins à subvenir à leurs besoins en faisant des "petits boulots" demandant peu de qualifications et amenant peu de satisfaction. Sur le podium du Top 3 des insatisfaits, on retrouve en 1ère position les Britanniques qui sont 12,3% à détester leur travail et les Allemands (et oui encore eux) déprimés à 10,1%.

Nombreux sont ceux qui pourraient mieux aimer leur job s'il travaillaient dans de bonnes conditions, notamment à l'usine, dans les "open-space", en milieu scolaire ou dans les hôpitaux. Mais là c'est encore un autre débat, aux allures de chantier de l'impossible. Je vous raconterai bientôt ce que m'ont apportées mes expériences passées, qu'il s'agisse de chef de projets ou de job d'été :)

Pour ma part, je pense qu'il n'y a vraiment pas de sous-métier et que rien n'apprend mieux la vie en société que de travailler. Dommage que des millions de gens, jeunes et moins jeunes, valides ou non, en soient toujours privés. En pleine période d'actions gouvernementales contre le handicap au travail, l'Association des Paralysés de France (APF) déplore "une augmentation de 60% de chômeurs handicapés depuis 4 ans".

Ainsi va le monde dans lequel on vit: les entreprises préfèrent payer des amendes que d'embaucher des handicapés, et les villes préfèrent payer des amendes plutôt que de construire des logements sociaux. Mon slogan "liberté-égalité-chômagité" n'a jamais aussi bien porté son nom!

Et vous, que pensez-vous de ces chiffres?

11,5% des Français prêts à travailler gratuitement

Publié dans I love my job

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jérôme 18/11/2013 21:01

Ça me paraît vraiment étrange comme chiffre! Qui serait prêt a bosser gratuitement sérieux ? Vous en connaissez autour de vous qui serait prêt a refuser un salaire?

marjo 18/11/2013 20:39

Pour ma part j ai préféré choisir un boulot qui me plaît qu un boulot bien payé.en gros j ai mangé des pâtes pendant mes quatre annees d études, pour continuer à manger (souvent) des pâtes en tant que salarié ;) bref j aime mon job